© 2017 FABLET Services funéraires

MONUMENTS FUNÉRAIRES

Comment ?

Les fondations du Monument : caveau ou pleine terre

Le monument funéraire est la partie visible d’une sépulture. Le terrain concédé par la commune à un ou plusieurs concessionnaires (couple, famille) pour y créer une sépulture doit être aménagé afin d’accueillir les cercueils des défunts. Cet aménagement est parfois hors sol (on parle d’enfeu), mais le plus souvent sous terrain.

Il existe alors 2 possibilités d’aménager le sous-sol d’une sépulture : la « fosse en pleine-terre » ou le « caveau ». Cet aménagement a une importance pour le choix du monument à venir.

  • Le « caveau » est une construction maçonnée, de taille variable prévue pour accueillir un ou plusieurs cercueils. Le caveau a aussi une fonction de fondation, il sert d’assise au monument.

  • Dans une « fosse en pleine-terre » les cercueils reposent à même la terre. La fosse est creusée au moment de l’inhumation, puis comblé juste après l’inhumation.  Elle peut accueillir 1 ou 2 cercueils. Lorsque le monument doit être posé sur une sépulture en pleine terre, il est recommandé de prévoir une fondation (appelée « fausse case ») pour assurer sa stabilité dans le temps. La « fausse case » n’est pas indispensable si le monument est léger (en bois par exemple), et si plusieurs mois se sont écoulés depuis la dernière inhumation (la terre a eu le temps de se tasser).

La forme

La forme commune du monument funéraire répond à un certain nombre d’exigences fonctionnelles.

  • la tombale est la dalle qui ferme la tombe. C’est cette partie qui est déplacée lors des inhumation, dégageant une ouverture suffisante pour le passage d’un cercueil.

  • la stèle est la partie verticale en tête de monument où sont inscrits de façon visible les noms des défunts.

  • le soubassement rehausse la tombale et la stèle, donnant du volume au monument.

  • la jardinière  ou le prie-dieu est l’emplacement des fleurs ou des plantations.

​​

L’équilibre d’un monument « classique » réside en grande partie dans l’harmonie des proportions et des formes de chacune de ces parties. C’est pourquoi il nous semble important d’aller avec vous dans le cimetière pour regarder ensemble d’autres exemples de monuments et apprécier leurs proportions afin de déterminer celles qui seront le mieux adaptées au vôtre dans son emplacement particulier.

Le monument se limite parfois à la seule tombale, à une stèle ou à un pourtour formant un jardinet.

Dans ce dernier cas, un petit jardin est aménagé avec des plantations qui peuvent être en contact direct avec la terre où reposent les défunts si ceux-ci ont été inhumés en pleine terre. Afin de faciliter l’entretien de ce type de monument, nous proposons des contrats d’entretien annuels avec arrosage et renouvellement des plantes.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now