© 2017 FABLET Services funéraires

MONUMENTS FUNÉRAIRES

L'Ornementation

L’humour a également le droit de cité dans les épitaphes. De par son caractère très personnel, on le trouvera plus généralement sur la sépulture d’une seule personne plutôt que sur un caveau de famille.

Ex :  « Ci-gît Allais sans retour », épitaphe d’Alphonse Allais.

L’ornementation

En plus de sa forme et des ses matériaux, le monument peut être orné. Gravures ou éléments rapportés personnalisent un peu plus la tombe.

 

Gravure à la main / gravure à la machine

Il y a 2 techniques pour graver sur un monument funéraire :

  • La gravure à la main : cette taille traditionnelle est exécutée par un graveur au moyen d’un burin et d’un marteau. C’est une taille en V assez profonde qui prend bien la lumière. Le graveur peut parfois utiliser des fraises pour les gravures de compositions ou de portraits.

​​

  • La gravure mécanique par sablage : elle est réalisée en atelier par la projection puissante d’une poudre abrasive à travers un système de pochoirs. Cette poudre va graver par creusement les inscriptions ou les motifs. L’application de la feuille d’or ou de la couleur se fait ensuite manuellement.

Le nom

Les monuments reçoivent en premier lieu la gravure du prénom, du nom et des années de naissance et de décès des défunts. Selon le nombre d’emplacements disponibles dans la sépulture, il convient de prévoir où prendra place la gravure des noms des futurs défunts.

Mais la gravure ne se limite pas nécessairement à ces seules informations : une épitaphe, un portrait, la reproduction d’un dessin d’enfant, une signature, un emblème, un blason, une décoration, … sont autant de gravures possibles.

Les éléments fixés sur le monument

La liste des éléments qui peuvent agrémenter un monument n’est pas limitative.

 

Ce peut être un emblème religieux, une photo imprimée sur porcelaine, une plaque, une mosaïque, un vase, une urne funéraire, une sculpture, un objet personnel…

Les inscriptions se font sur les surfaces horizontales ou verticales, par enlèvement de matière.
Il est important de savoir que l’or ou la couleur des inscriptions faites sur une surface horizontale va s’altérer plus rapidement que dans le cas d’une inscription sur une surface verticale.
 
Un rechampissage est toujours possible pour redorer ou remettre de la couleur.
L’épitaphe 

Les épitaphes qui font le charme des tombes anciennes sont aujourd’hui assez rares.

La famille peut choisir une citation religieuse ou une citation d’auteur, une phrase écrite par le défunt ou par un proche, un message d’espoir, d’amour, quelques mots sur ce qu’a été le défunt, ce qu’il a fait, ce qu’il a représenté.

En guise d’épitaphe, une sépulture peut être couverte de mots personnels manuscrits (et de dessins) qui seront réalisés dans un premier temps avec un crayon gras par la famille et les amis (le jour anniversaire d’un décès par exemple), puis gravée, dorée ou colorée sur place par le graveur.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now